Historique

La genèse : les gilets citoyens

A la suite du mouvement des Gilets Jaunes, pour donner un débouché au Grand Débat national, le Collectif des Gilets Citoyens, créé à l’initiative du Collectif Démocratie Ouverte  et composé de Gilets Jaunes (dont Priscillia Ludosky), d’innovateurs démocratiques, d’élus, de personnalités venant d’horizons divers et de citoyennes et de citoyens, demandèrent au Président de la République dans une lettre ouverte du 19 janvier 2019 la création d’une Assemblée Citoyenne. Trois thèmes furent mis en discussion : la démocratie, la justice fiscale et la transition écologique.

La première pierre : la convention citoyenne pour le climat

Emmanuel Macron accepta en avril 2019 le principe d’une convention citoyenne et décida du sujet : ce fut la Convention Citoyenne pour le Climat, créée en octobre 2019 et qui se termina par un rapport avec 149 propositions en juin 2020. Énorme avancée démocratique montrant qu’un groupe de citoyennes et de citoyens tirés au sort pouvait faire œuvre de législateur. 

La déception : des promesses non tenues

Énorme déception lorsque, contrairement à sa promesse, le Président fit examiner les propositions par le gouvernement avant de les présenter, ainsi édulcorées par la haute administration étatique soumise aux lobbys, au Parlement.
Notre conviction fut alors renforcée : ce sont les institutions qui doivent être modifiées afin que les propositions des Conventions Citoyennes soient mises en application telles quelles.
En avril 2020, en pleine pandémie, une lettre ouverte d’élus, de personnalités et de citoyens rassemblés sous la dénomination Nous les premiers proposait à Emmanuel Macron l’institution d’une Assemblée citoyenne du futur. Cette demande est restée sans réponse.

Le rassemblement : pour construire la suite

L’association Accords citoyens proposa alors à Nous les Premiers d’aller plus loin encore avec une Convention Citoyenne pour un Renouveau Démocratique par tirage au sort ayant pour mission de faire une proposition de réforme constitutionnelle qui soit validée par référendum, ce qui fut accepté.
Notre Collectif citoyen du Renouveau Démocratique se met alors en place avec six associations : Accords citoyens, Citoyens pour le Renouvellement de la Démocratie, Démocratie Ouverte, Gilets Citoyens, Sciences citoyennes et Sénat citoyen. Dès l’origine, notre Collectif est ouvert aux citoyennes et citoyens en accord avec le projet.

La première pétition : première action commune sur le site de l’Assemblée Nationale

En octobre 2020, le Collectif lance une pétition sur le site de l’Assemblée nationale à l’initiative de : Accords Citoyens, Citoyennes-ens Lobbyistes d’Intérêt Communs, Décider Ensemble, Démocratie Ouverte, Gilets Citoyens, On Est Prêt, Sciences Citoyennes, et avec le soutien des administrateurs de l’Institut de la Concertation et de la Participation Citoyenne ainsi que de la direction du Groupement d’Intérêt Scientifique Démocratie et Participation.

Les premières tribunes : dans Libération et le Journal du Dimanche

Pour soutenir la pétition déposée sur le site de l’Assemblée Nationale, le Collectif a fait publier fin 2020 deux tribunes signées par de nombreux collectifs, des associations, des personnalités médiatiques (comme Cyril Dion ou Priscillia Ludosky) ainsi que nombre de citoyennes et de citoyens :

Un nouveau souffle : à partir du printemps 2021

Devant le succès décevant de la pétition déposée sur le site de l’Assemblée Nationale, en partie lié à un système compliqué de signatures avec France Connect, le Collectif décide alors de relancer la dynamique en organisant une soirée en visio le 24 mars 2021 qui rassemble un grand nombre de passionnés de la démocratie et des réformes constitutionnelles.
De nouveaux éléments rejoignent alors le Collectif pour élaborer une nouvelle stratégie.
Le 28 mars 2021, les membres du Collectif pour une CCRD participent à la Marche climat.

Le 25 septembre 2021, le Collectif pour une CCRD co-organise une Agora intitulée “On ne marche plus !”, sur la place de la République à Paris, avec des associations et collectifs pour la paix, le climat et la démocratie.

La première Assemblée populaire : organisée à Annecy le 13 novembre 2021

Suite aux premières assemblées populaires organisées par Démocratie sans Filtre durant l’été, naît l’idée de faire des Assemblées populaires pour un Renouveau Démocratique dans un maximum de villes de France afin d’initier la dynamique du renouveau démocratique partout sur le territoire. 
Le 13 novembre 2021, grâce à Démocratie Directe, au soutien de la ville d’Annecy, à l’implication des associations locales (Nous Toutes 74, Colibris, Archipel Sud, MJC Centre Social, les Habitants, les Tempérants, Musiques couleurs) et au travail de coordination, de méthodologie et de mobilisation de Démocratie Ouverte, la première Assemblée Populaire a pu être organisée à Annecy. D’autres sont en cours d’organisation sous l’appelation d’Assemblées de la Démocratie ou d’Assemblées du Renouveau Démocratique dans d’autres villes de France.